Encauchados (technique d´immersion de tissus indigène) de Végétaux d´Amazonie

Gagnant 2007

Institution
Polo de Proteção da Biodiversidade e Uso Sustentável dos Recursos Naturais (POLOPROBIO)
Adresse
Alameda Fábio Miranda, 937 - Nova Olinda
Email
poloprobio@yahoo.com.br
Téléphone
(91) 3721-1655
Responsable de la technologie
NomTéléphoneEmailRéseaux Sociaux
Francisco Samonek(92) 8812-2923franciscosamonek@yahoo.com.br
Maria Zélia Machado Damasceno(91) 3721-1655zelia.maria@yahoo.com.br
Résumé de la technologie

Il s'agit d'une TS appropriée pour l´Amazonie et appropriée aux extrativistes par le biais de procédés originaire de connaissances populaires et connaissances scientifiques regroupés dans un système de production durable qui transforme le latex natif, non pas en matière première à usage industriel, mais en un produit fin prêt pour le marché .

Thème principal

Revenu

Problème résolu

La production de caoutchouc dans les hévéas d'Amazonie, avec l'entrée de la production hévéicole, est devenue intenable. L'adoption d'une politique néolibérale, avec l'ouverture et la destruction de l'Etat dans le contexte de la mondialisation, par le gouvernement Collor, a provoqué le chaos dans la région. Les Institutions qui ont soutenu l'activité ont été désactivées. Plus de 100.000 familles ont été abandonnés dans les bois. En l'absence de soutien, ils ont fui la pauvreté et sont venus grossir les banlieues qui ont augmenté énormément sans être pris en charge par les pouvoirs publics. La forêt tropicale a été remplacée par l'exploitation forestière et l'agriculture plus rentable pour les propriétaires fonciers, provoquant un impact sur l´environnement et l'exclusion des populations locales. De vastes zones de forêts ont été détruites. De nombreuses espèces de la flore et de la faune ont disparu. Une banque de gènes d'une valeur inestimable est exposée à la biopiraterie. Les connaissances et les pratiques de gestion durable des forêts traditionnelles sont oubliées. Indiens et récolteurs de caoutchouc se trouvant en dehors de tout processus d'intégration, sont contraints de vivre dans la misère, que ce soit dans la forêt ou à la périphérie des villes, sans prise en charge de la part des politiques publiques.

Solution adoptée

Dans la recherche de solutions pour la pérennité de l'extractitivisme du caoutchouc a été développé depuis plus de 15 ans de recherche, la TS "Encauchados végétaux d´Amazonie", grâce à un partenariat avec le chercheur Francisco Samonek avec les extrativistes, les Indiens et les prodcteurs de caoutchouc. Les résultats sont consolidés dans la thèse de maîtrise, soutenue en Mai/2006, portant sur la discipline en écologie et gestion des ressources naturelles de l´UFAC, sous le nom de “ L'extraction du caoutchouc en Amazonie»: Une étude de cas des nouveaux encauchados des végéraux dans l´Etat de l´ Acre ”», disponible à l'adresse: http://www.ufac.br/ensino/mestrado/mest_ecologia/dissertacoes/FranciscoSamonek.pdf. Les peuples autochtones de l'Amazonie, avant même l'arrivée de l'homme blanc, fabriquaient des produits en caoutchouc (pots, sacs à dos, sacs, bouteilles, gobelets, tasses, pots, vêtements, chaussures, couverture des tentes) pour une utilisation locale, à travers leur propre technique appelée «Encauchados" qui consistait en la deshydratation du latex à une température ambiante. Dans la recherche pour le développement de l'industrie du caoutchouc, une telle technique n'a pas été prise en compte, étant limitée à la connaissance du folklore local. Aujourd'hui, afin de pouvoir la récupérer en assurant la qualité et répondre à la demande du marché, les technologies industrielles de la vulcanisation ont été insérées ainsi que l'incorporation de charges en caoutchouc. Cependant elles ont été simplifiées et transformées et pourqu´elles soient appropriées pour la région de l'Amazonie et pour les extrativistes dans un environnement rural rustique, sans l'utilisation de l'électricité et sans risques pour l'environnement ou pour la santé des travailleurs. Initialement, il a été développé un conservateur naturel et artisanal pour le latex de terrain, qui remplacerait l'ammoniac (NH3) ou l'hydroxyde de potassium (KOH), les produits transformés et hautement toxiques. Sur la base du processus de connaissances populaires appelées decoada qui lessive des cendres, a été obtenue une eau fortement alcaline. En la mélangeant avec du latex provenant des hévéas indigènes récolté grâce à une gestion communautaire, sélectif, à faible impact, le maintenant stable. La vulcanisation est réalisée au moyen de chauffage contrôlée, combinée avec un mélange de faible quantité d'agents de vulcanisation, en générant une innovation technologique qui assure la prévulcanisation du latex artisanal. Elle est différente de la pré-vulcanisation industrielle , utilisée dans la fabrication de gants chirurgicaux et les préservatifs où le latex est centrifugé et déjà standardisé à 60% et dont le procédé est effectué dans des machines et à grande échelle. Les fibres végétales sont produites à partir du broyage artisanal d´espèces avec une incidence élevée dans la flore locale (embaúba et cotonnier) et la collecte des déchets jetés provenant des industries de l'agroalimentaire et du bois (farine de sciure, bois, bagasse et acai, balle de riz). Les colorants sont d'origine végétale (feuilles, écorces, déchets, graines, fruits, racines) ou argileuse. Les charges et colorants mélangés au latex prévulcanisées forment des compositions qui ne sont pas coagulé, pas pressées ou calandrés, ou séchées dans des serres, comme dans d'autres procédés de fabrication de caoutchouc. Ils sont déshydratés par évaporation à température ambiante, en résidant considérablement les coûts de production. Les moules utilisés pour la fabrication de produits sont en bois de MDF, en aluminium recyclé dans des fours rustiques de fusion. L'application du composé dans les moules est effectuée à la main et / ou avec un pinceau. Les encauchados des végétaux constituent de nos jours une gamme diversifiée de produits artisanaux fabriqués dans les communautés extrativistes et les villages autochtones (boîtes Port-bibelots, des conteneurs, des napperons, des tapis, des nappes, le tapis de souris, peintures sur tissu avec des illustrations latex et locales, encauchados sacs, couvertures, tissus caoutchoutés, sacs à main, sacs à dos, sacs, sandales, etc.)

Les pièces jointes des technologies
LégendeDownload
Parcerias envolvidasBaixar
Materiais necessáriosBaixar
Électronique adresses associés à la technologie

Data da última alteração: 17/09/13 12:17